Culture "geek"

Discussion dans 'Les Grandes Questions' créé par JJ.², 11 Juin 2017.

  1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.
  2. Rejeter la notice
  1. JJ.²

    JJ.² Genré.e au neutre

    Inscrit:
    4 Juin 2015
    Et voici la grande question:
    Qu'est-ce que la culture "geek"?
    Qu'est-ce qui se cache sous se terme? Comment a-t-il évolué? Comment le voyez-vous? Vous voyez-vous comme un.e "geek"?

    On m'a conseillé un documentaire, que je vous pose ici:


    Cela répond en partie à la question, mais ce qui m'intéresse, ce sont vos réponses.

    Débattons dans la joie, la bonne humeur et le respect.
     
    Carmaï, Kray, CrAz et 5 autres personnes ont fait un câlin
  2. Leif

    Leif Grand invocateur de gifs de Karime Debbache

    Inscrit:
    24 Avril 2015
    Pour moi la culture geek représente tout ce qui a trait aux jeux-vidéos, comics books, séries, films, livres, mangas... qui possède une fan-base de passionné
    De fait la culture geek se popularise et s'étends tout le monde est un peu geek aujourd'hui et il est difficile de classer une telle oeuvre ou une autre dans cette catégorie.
    Tolkien c'est geek
    Mais Emmanuel Levy ne l'est pas
    Lost c'est geek
    Mais Plus belle la vie ne l'est pas.
    A une époque, la culture populaire se marquait de par son opposition avec la culture dîtes classique celle du théâtre et de la musique d'opéra
    ... mais depuis peu cette tendance s'est inversée. Les fans de séries adorent les musique de films et de séries qui pourtant sont bien des musique type d'opéra : la preuve il y a des concerts philarmonique de jeux vidéos.
    La culture Geek. La culture geek pour moi elle est pluriel, universelle et en pleine expansion.
     
    Carmaï, Kray, BatVador et 3 autres personnes ont fait un câlin
  3. ptikraken

    ptikraken nounours des abysses

    Inscrit:
    27 Septembre 2015
    Oh trop bien, une occasion de procrastiner ! \o/

    bon, je commence par ne pas regarder la vidéo, mon absence de culpabilité a ses limites. Pi je vais essayer de faire court aussi, pour changer.

    Je pense, déjà, que le terme "geek" est un mot fourre-tout qui a beaucoup évolué en définition et qui tend à englober de plus en plus de monde, pourvu que ces personnes aient un lien plus ou moins étroit avec le monde du numérique, des sciences dures, de la fantasy et / ou de la science fiction. On trouve même des gens qui se disent geeks parce qu'ils sont sérivores, suivent beaucoup de youtubeurs ou sont technophiles en mode "dernier Galaxy S1000". Et pourquoi pas ! Je n'ai pas de définition précise du terme, mais pourtant il a du sens. Pas le même pour tout le monde, du coup c'est moins pratique ^^ il se définit seulement en filigrane, difficile d'en englober toute la réalité, en fait.

    Pour ma part j'évolue depuis assez longtemps dans des cercles geeks assumés, qui correspondent plus ou moins aux stéréotypes du truc (le look grunge, la jeunesse moyennement populaire (j'iame les euphémismes), les métiers de l'informatique, les passions pour le jv, star wars, tolkien, le jdr et tout et tout) et selon les critères qu'on se fixe je pourrais moi-même être considérée comme telle.

    Mais comme tout ceci ne constitue pas le coeur de mes attirances, que je manque de l'expertise qui me semble nécessaire pour définir un geek, et que je n'ai pas beaucoup l'esprit de communauté, je ne me considère pas comme geek. Je le regrette un peu parfois, parce que c'est un monde qui brasse des tas de trucs qui me plaisent et qui m'attirent, et que si j'avais connu plus tôt les bonnes personnes, les bonnes activités, et si j'avais été plus débrouillarde plus vite, j'aurais certainement été une geek pur beurre. Du coup j'ai l'impression d'avoir en quelque sorte loupé le coche, manqué un truc qui m'aurait emmenée, je sais pas où, mais ça aurait été certainement passionnant, et très riche !
     
    Carmaï, BatVador, JJ.² et 2 autres personnes ont fait un câlin
  4. Ttol

    Ttol C'est pas moi le chef.

    Inscrit:
    18 Mai 2015
    Un geek, c'est avant tout un consommateur. Généralement passionné, certes, mais consommateur avant tout. C'est pour ça que j'aime pas ce mot. C'est un segment marketing, pas des personnes et toute la diversité qui leur est inhérente.

    Je ne pense pas du coup qu'on puisse parler de culture geek. Il y a des cultures et leurs passionnés et finalement assez peu de passerelles entre ces microcosmes. Un figuriniste et un gros lecteur de comics n'ont pas grand chose en commun finalement. Comparez un salon de jeu vidéo et un salon de jeu de société, c'est assez différent, que ce soit au niveau des activités ou des visiteurs. Sauf les boutiques, évidemment, puisqu'on s'adresse à des consommateurs.
     
    Carmaï, Kray, CrAz et 3 autres personnes ont fait un câlin
  5. Random

    Random Guest

    Assez succinctement, de ce que j'en sais, la culture geek appartenait à un univers assez singulier et underground, il y a quelques décennies. Un geek était un fan, quelqu'un de passionné par un ou plusieurs univers, souvent appartenant à un cercle d'initiés, des univers appartenant à la série B voir carrément Z.

    J'aimerais le dissocier du nerd. Je veux dire, il y a une dizaine d'années quand on me claquait le mot "geek", aujourd'hui je réalise que "nerd" aurait été bien plus adapté.

    Bref, ce que je trouve amusant aujourd'hui c'est comment la culture geek est passée sur le devant de la scène, s'est mainstreamisé, au plus grand dam des puristes, comme un cycle. Et que cet univers d'initiés est tellement bankable qu'on s'éloigne de plus en plus de ce public exigeant des premières heures pour se diriger vers le nouveau, plus enthousiaste.
     
    Carmaï, Ambargo, CrAz et 3 autres personnes ont fait un câlin
  6. Antishirt

    Antishirt useless

    Inscrit:
    23 Avril 2015
    Carmaï a fait un câlin
  7. JJ.²

    JJ.² Genré.e au neutre

    Inscrit:
    4 Juin 2015
    #7 JJ.², 11 Juin 2017
    Dernière édition: 11 Juin 2017
    @Antishirt mea culpa, je n'ai cherché que "geek" et non "geeks" avant de créer.
    Ça vous dit de quand même continuer ici sur des bases nouvelles? :)
     
  8. CrAz

    CrAz L'ami Zantrop

    Inscrit:
    4 Février 2016
    Je vais sûrement faire de la redite par rapport à ce qui a déjà été dit mais j'avais envie de poster mon avis.

    Je ne suis pas non plus un grand fan du mot geek. Quand j'étais jeune, le geek c'était le boutonneux à lunettes fan d'informatique.
    Aujourd'hui on a le geek chic et lz sexy geek, ça m'exaspère un peu.

    Le terme à évoluer pour définir un.e passionné.e, on peut être geek de jeu vidéo, de BD, de série mais aussi de bouffe.

    La passage du underground vers le mainstream j'aime pas trop non plus, même si je joue le grincheux parce-qu'il y a des côtés positifs.
    Ce qui m'énerve le plus ce sont les gens qui se revendiquent geek haut et fort, ce sont souvent des gens qui, quand j'étais au collège, faisaient partie de ceux qui se foutaient de moi et de mes cartes Magic.
    Aujourd'hui, tout le monde est geek, tout le monde a une console de jeu, tout le monde va voir des films de zombies au cinéma.
    Donc oui, c'est beaucoup plus facile d'accès, mais d'un autre côté ça a perdu une certaine saveur tout de même.
     
    Carmaï, FloX, BatVador et 2 autres personnes ont fait un câlin
  9. Shikamarrant

    Shikamarrant C'est plus compliqué que ça.

    Inscrit:
    19 Mai 2015
    Rien de plus compliqué que de parler de culture geek dans la mesure où aujourd'hui les geeks ne représentent plus un groupe assez uniforme pour ne se revendiquer que d'une culture. C'était plutôt simple à l'époque du début d'Internet dans les années 90 : chaque lycée avait son ou ses geeks bien étiquetés, et globalement il n'y avait qu'eux sur Internet : ils ont pu se rassembler et ouais, là, tu avais une forme de culture. Au delà de ça, à la base, la culture geek, c'est pas vraiment une culture "sociale" dans la mesure où la culture préexiste au rassemblement des geeks. C'est donc une culture créée à partir de rien et qui n'a besoin d'aucun lien social pour exister : à savoir un attrait voire une fascination pour l'abstraction stimulante (terme pouvait regrouper les figures Warhammer, le airsoft, les échecs, etc.)

    Aujourd'hui, qu'en est-il ? Je dirais que la culture geek représente toujours quelque chose. Je n'arrive pas à croire celles et ceux qui parlent de la fin de la marginalisation des geeks, ou de cette idée que ce terme ne représente plus aucune réalité, dans la mesure où si tout le monde possède un attrait ne serait que minimum pour toutes les choses liées à l'abstraction stimulante, il y a encore peu de gens qui y éprouvent pour autant de la fascination, de l'obsession...une obsession qui comme toute forme d'obsession tend à marginaliser.

    Evidemment, on ne devrait plus utiliser ce terme dans la mesure où il est galvaudé et ne représente pas grand chose.
    Après, il y a eu aussi des intérêts d'ordre marketing pour transformer le terme.

    Ce qui m'emmerde vraiment donc, c'est que aujourd'hui il existe toujours une marginalisation et une ridiculisation des geeks, qui sont cependant destitués de leur culture ce qui entrave leur rassemblement donc leur renforcement en tant que communauté stigmatisée, dans la mesure où leur existence ne repose plus sur des objets précis mais sur un degré d'intérêt, que tout le monde peut prétendre avoir lui aussi.
     
    Zenigame, Reno974, BatVador et 4 autres personnes ont fait un câlin

Partager cette page

XenForo Add-ons by Brivium ™ © 2012-2013 Brivium LLC.